choisir comme ville favorite
info régionale
8 juillet 2012 à 02:06

Aucune indication sur le sens de la profanation du cimetière militaire

Aucun élément ne permettait de déterminer si la profanation de quarante tombes dans le cimetière militaire des Ardennes où reposent des soldats allemands découverte samedi est le fait d'une "action déterminée" ou "inconséquente de gens irresponsables", selon la préfecture des Ardennes.

"On ne privilégie rien à ce stade, il faut être prudent", a ajouté la préfecture, jointe par l'AFP, et évoquant l'hypothèse que les faits aient été commis dans la nuit de vendredi à samedi.

"On n'a retrouvé aucune inscription ou tag laissant à penser à une revendication ou à un message politique", a déclaré la préfecture.

Dans ce cimetière de Saint-Etienne-à-Arnes, où reposent quelque 12.000 soldats de la première Guerre mondiale, des croix en bois ont été "renversées ou cassées à leur base" et "quelques croix ont servi à faire un feu de camp", selon la même source.

"De très nombreuses bouteilles d'alcool et de bière" ont été retrouvées à proximité du cimetière, a ajouté la préfecture.

La plupart des sépultures sont des tombes de soldats allemands, les autres sont celles de soldats français, a-t-on ajouté de même source, ignorant si les auteurs de cette profanation ont cherché à s'en prendre à des tombes allemandes ou françaises.

Le ministère de l'Intérieur avait annoncé samedi soir la profanation, découverte à la veille de cérémonies du cinquantenaire de la réconciliation franco-allemande qui devait être célébrée dimanche par Angela Merkel et François Hollande.

Les gendarmes ont effectué sur place des opérations de police technique et scientifique pour tenter de retrouver des empreintes digitales ou génétiques.

"Ca n'est jamais arrivé, on est un petit village de 220 habitants, je suis très surpris", a déclaré Gilles Colson, maire de Saint-Etienne-à-Arnes.

"Je ne sais pas si c'est à cause des cérémonies prévues dimanche ou si ce sont des gamins. On n'a jamais eu ce type de problème, alors que ce cimetière est là depuis l'entre-deux-guerres", a-t-il poursuivi.

"C'est un cimetière qui est très bien entretenu", a-t-il ajouté, précisant que le lieu s'étendait sur quatre hectares.

à lire aussi dans l'actu

actu sports

en régions

plan de site de en ville Châlons-en-Champagne
Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Franche-Comté IIe-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Basse-Normandie Haute-Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d Azur Rhône-Alpes